Le patch contraceptif

Grand comme un carré de chocolat, Le patch contraceptif se place sur la peau à la manière d’un sparadrap. Il est, actuellement, la seule méthode de contraception organisée en prise hebdomadaire.

On pourrait définir le patch comme l’adaptation la plus récente des principes de la pilule : comme elle, il contient un oestrogène et un progestatif mais, au lieu d’utiliser la voie orale pour diffuser ces hormones, il se sert de la peau. Il est aussi efficace que la pilule.

Le patch, s’il écarte les risques de grossesse, n’assure aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles, ce que fait le préservatif.

Le patch est évidemment réservé aux femmes et... il résiste à l’eau !

Femme de dos avec un patch

Avatar de la pilule

Le patch contraceptif libère un oestrogène et un progestatif qui sont absorbés par la peau et passent dans le sang.

Comme pour la pilule « classique », son mécanisme d’action est triple :

  • Blocage de l’ovulation ;
  • Amincissement de l’endomètre pour empêcher la fixation de l’œuf dans l’utérus ;
  • Epaississement de la glaire cervicale qui entrave l’ascension des spermatozoïdes.

Comment l’utiliser ?

  • Géographie : le patch peut se porter sur les fesses, l'abdomen, le dos ou le haut du bras. Mais attention, il ne peut jamais être placé sur les seins !
  • Première utilisation : un rendez-vous chez le médecin est nécessaire pour recevoir une prescription. Le premier patch de la boite est à appliquer le premier jour des règles.
  • Tempo : le patch se porte sur la peau pendant sept jours et se remplace le même jour. Exemple : si je place mon premier patch un dimanche; je le remplace le dimanche suivant par un nouveau patch. Et cela, trois semaines d’affilée. La quatrième semaine est sans patch, ce qui provoque les règles. Suite aux sept jours sans patch, un nouveau cycle commence. Si nous suivons notre exemple, le premier patch du cycle sera à placer... un dimanche ! La protection reste assurée durant la semaine sans patch.
  • Peau de bébé : à chaque changement de patch, le coller à un nouvel endroit afin d’éviter les irritations de la peau.

Mon patch est tombé !

Attention ! En cas de décollement ou de perte du patch pendant plus de 24 heures, il faut coller un nouveau patch et utiliser en plus un préservatif à chaque rapport sexuel pendant 7 jours.

Bon à savoir : l’utilisation de crème favorise le décollement du patch.

Coût

Prix hors interventions : de 30 à 37 € / trimestre.

Comment votre mutuelle rembourse-t-elle votre contraception?