Déni de grossesse

On parle de déni de grossesse lorsqu’une femme ne se rend pas compte qu’elle est enceinte ou qu’elle ne reconnait que tardivement sa grossesse.

On peut considérer ce déni comme un « masque » ou un « gel » qui empêche la femme de reconnaitre son état. Il s’agit d’une altération de la représentation qui empêche toute réactivité.

Il ne s’agit pas de dissimulation, où la femme connait son état, mais ne veut pas le montrer et ne veut pas adapter son mode de vie. Dans le cas du déni, la femme ne se dit pas « je ne veux pas savoir », elle ne sait pas. On peut considérer cela comme l’inverse de la grossesse nerveuse, où le bébé existe dans la tête mais pas dans la réalité. Ici, le bébé est présent dans la réalité, mais pas dans la tête.

Il n’y a pas de profil type de la femme en déni de grossesse, il n’y a pas de tranche d’âge, pas de milieu socioculturel, pas de profil social défini. Il s’agit parfois d’une première grossesse, parfois d’une troisième, les femmes sont souvent en couple, mais pas toujours…