Évolution du désir

Le désir chez la femme a tendance a diminuer pendant le premier trimestre de grossesse. Fatigue, nausée, somnolence ne participent pas vraiment à titiller la libido...

Pendant le deuxième trimestre, le désir dépend de chacune : les désagréments du début de grossesse ont peut-être disparu et le désir se réveille.

Mais, pour certaines, la prise de poids, la peur de nuire à l’enfant,les hormones, l’image sociale et familiale de la femme enceinte demeurent autant de facteurs qui contribuent à inhiber le désir.

Le troisième trimestre, parce que les changements corporels sont plus nets et donc les rapports inconfortables, la femme connaît parfois une nouvelle baisse de désir.

Un orgasme peut déclencher des contractions utérines assimilées au risque d’accouchement prématuré ce qui poussera la future mère à éviter les rapports sexuels.

Les partenaires de leur côté doivent s’adapter à la nouvelle situation et à l’idée de cet enfant présent dans le corps de leur compagne.

Beaucoup d’hommes citent la crainte de nuire à l’enfant à naître pendant les rapports sexuels.