Pourquoi la Mutualité Socialiste réalise-t-elle une action de prévention?

Depuis toujours, la Mutualité socialiste et ses ASBL s'investissent dans des actions de prévention et d'information santé, dans des matières aussi variées que la sécurité routière, les campagnes de dépistage, l'alimentation saine et équilibrée, la sexualité, etc.

L'objectif est toujours le même : veiller au bien-être et à la santé du plus grand nombre.

Pour être plus efficaces, nos actions sont développées en fonction de problématiques particulières rencontrées par un public spécifique. La sexualité est évidemment un domaine qui touche particulièrement les jeunes, il renvoie au bien-être de manière générale mais touche aussi à la santé mentale, aux infections sexuellement transmissibles (IST) ainsi qu'aux grossesses non désirées.

Des objectifs simples et concrets

Le préservatif reste le meilleur moyen de prévention et la Mutualité socialiste ose le dire. Nous souhaitons que l'achat et l’usage des préservatifs devienne une évidence, que les jeunes en parlent entre eux.

Notre message de prévention se résume par la « règle des 2P » c'est-à-dire pilule + préservatif. Telle est la clé des relations sexuelles sans risques.

Cela n'empêche pas la Mutualité socialiste de lier son action et son message à la thématique de l’amour et de la vie affective plutôt qu'à celle de la mort ou de la maladie.

Notre action de sensibilisation « love4you » se veut pédagogique mais fun.

La prévention c’est l’histoire de tous

Nos hôtesses distribuent sur notre stand des safe kits contenant 2 préservatifs et de l’info préventive. Elles proposent également de jouer à un quiz pédagogique. L'objectif est d’informer, de conseiller et de protéger de manière percutante.

Lancée en 2002, cette action a permis de distribuer plus d'un million et demi de safe kits durant les grands événements musicaux de l’été.

Des chiffres éloquents

Selon une étude de la Mutualité socialiste, les jeunes entre 15 et 29 ans ont connu près de 6 partenaires sexuels différents.

Près de 6 jeunes sur 10 actifs sexuellement admettent avoir eu des relations sexuelles à risque.

Près d'1 jeune sur 7 se considère mal informé sur le SIDA et les IST (infections sexuellement transmissibles).

Pour plus d'1 jeune sur 5, les préservatifs coûtent trop cher.

Enfin, 40% des jeunes actifs sexuellement ont déjà fait un test de dépistage du SIDA.

Ces quelques résultats frappants issus de notre enquête sur les jeunes et la sexualité indiquent clairement qu'un message de prévention est toujours nécessaire. L'amour et la sexualité sont partie prenante du bien-être et de la santé, tant mentale que physique. La Mutualité socialiste refuse donc de fermer les yeux sur l'impact que ces thèmes ont sur la santé des jeunes.